Archives Mensuelles: novembre 2008

Enrico, quand Nassia, devient Macias !

jQ(document).ready(function() {
var so = new SWFObject(‘http://staticblog.hi-pi.com/images/flvplayer-fr.swf’,’jsjero’,’330′,’287′,’8′);
so.addParam(‘allowscriptaccess’,’always’);
so.addParam(‘bgcolor’,’#CCCCCC’);
so.addParam(‘wmode’, ‘transparent’);
so.addParam(‘allowfullscreen’,’true’);
so.addVariable(‘width’,’330′);
so.addVariable(‘height’,’287′);
so.addVariable(‘file’,’http://s3.amazonaws.com/hipi/musicblog/flv/18490-910973-1226418508.flv%3FAWSAccessKeyId%3D1RS991DTV5CE699XC082%26Expires%3D1454524615%26Signature%3DttbPfPrpR6voOio3ZUBS6kVMGWQ%3D’);
so.addVariable(‘image’,’http://hipi.s3.amazonaws.com/musicblog/flv/thumb/18490-910973-1226418508_p.jpg’);
so.addVariable(‘javascriptid’,’jsjero’);
so.addVariable(‘enablejs’,’true’);
so.addVariable(‘type’, ‘flv’);
so.write(‘flv47734’);
});

Le
petit Gaston Ghrenassia, toujours avide de suivre et de jouer de la
guitare avec son père dans la France de son enfance (pardon
didier… lol), était prêt à prendre de l’âge pour s’adonner à sa
passion préférée, la musique même si « le violon de son père »
n’était pas en parfaite harmonie avec les deux générations. Je
parle bien sûr au « figuré » !

Le
premier disque d’Enrico, Adieu mon pays, Par ton premier baiser
etc… est signé de son vrai car Enrico n’a pas forcément cherché à
avoir un nom de scène. Sa passion allait au delà !

Toutefois comme gamin on l’appelait le petit « Enrico », le
prénom était déjà trouvé mais le nom est raccourci en Nassia. Un
erreur matérielle comme diraient certains voit Enrico Nassia
devenir Enrico Macias, lui même surpris de voir son premier disque
porter un autre nom !

Je
vous laisse écouter Enrico raconter comment Nassia est devenu
Macias, tout comme Gaston est devenu Enrico. Il l’explique si bien
!

C’est un immense plaisir d’écouter Enrico raconter des
petites histoires comme cela et lorsque vous êtes à côté de lui, il
y a toujours cette magie autour de lui ! Même dans des moments
difficiles tu ne laisses rien paraître, le sourire et la joie sont
toujours présents !

A
très bientôt… (et peut-être même avant …)

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :